Alexandre ROMARIZ (POLLICINO)

Psychologue FSP - Hypnothérapeute NGH

LA DÉPENDANCE

​​​Un état de dépendance s'installe dès qu'un produit psycho-actif (tabac, alcool, drogues illégales, médicaments, etc.), une activité particulière (achats, jeux-vidéo, jeux d'argent, sport, alimentation, pornographie, etc.) ou une forme de relation sociale  (dépendance affective, notamment) prend une place centrale dans la vie quotidienne. Cette place devient tellement importante qu'elle enferme au fur et à mesure la personne dans une spirale qui l'incitera à répéter le même schéma: celui de revivre le "plaisir" ou le "sentiment d’apaisement" qu'un produit, un contexte, ou un comportement procure.

Lorsque l'on se sent pris dans la spirale de la dépendance, un profond mal-être se ressent en cas d'absence de ce "qui procure du plaisir", provoquant un besoin de répéter le même comportement, de se retrouver dans le même contexte ou de consommer à nouveau un produit psycho-actif.

Cette recherche de "plaisir", de "sécurité" et de "bien-être" au travers de la répétition du schéma décrit ci-dessus a pour but d'éviter à tout prix le sentiment de mal-être. Or, la dépendance ne fait qu'empêcher de libérer cette souffrance, sans apporter une réelle solution de guérison.

Ce processus peut à moyen ou long terme engendrer une perte d'autonomie (on ne se sent plus maître de soi-même), une atteinte importante à la santé psychique et/ou physique, une baisse de l'estime de soi et de la confiance en soi, un isolement au niveau social, et/ou d'importantes difficultés financières. Un sentiment de honte, de déception peut également s'installer en soi lorsqu'une ou plusieurs tentatives de déjouer cette spirale ont été mises en échec.

Même si l'être humain sait rationnellement qu'un comportement "nuisible" ou un produit "toxique" peut atteindre son équilibre personnel et sa santé, il peut être parfois difficile de mettre un terme concrètement à ce schéma de dépendance, à moins de le réaliser et de bénéficier d'une aide extérieure.

Ainsi, si vous avez pris conscience d'un besoin de traiter une forme de dépendance, il existe divers types de soins y relatifs, tels que la psychothérapie, l'hypnothérapie, la méditation, la médication, la participation à une retraite, le sevrage, l'hospitalisation, etc.

 

Mon approche d'accompagnement concernant le traitement des dépendances est principalement basée sur l'hypnothérapie et la régression (ou hypnose régressive).

 

L'hypnothérapie (ou hypnose) vous offre la possibilité de modifier les schémas de pensée négatifs liés à votre état de dépendance, ceci en proposant en lieu et place à votre inconscient des suggestions positives et constructives. Vous aurez décidé consciemment d'intégrer ces nouvelles idées, avant d'entrer en état de conscience modifiée, lesquelles vous aideront à sortir progressivement de la spirale négative de la dépendance. L'auto-hypnose est également encouragée, en vue de renforcer le changement initié après une séance d'hypnothérapie (ou hypnose) et entre les séances (en cas de besoin).

La régression en âge (en vie actuelle ou en vie antérieure) vous permet d'atteindre des mémoires plus profondes de votre être, afin d'identifier les blocages émotionnels en lien avec votre état de dépendance. L'objectif de la régression est de vous accompagner pas à pas vers une libération de ces blocages, afin qu'ils ne vous  habitent plus aussi intensément, vous offrant dès lors l'occasion de vous détacher de votre dépendance.

En cas de questions au sujet de mes prestations ou de souhait de prendre un premier rendez-vous, je me tiens avec plaisir à votre disposition.

1/3

"Est-ce que les jeux-vidéos occupent constamment mon esprit et mon temps libre?"

 

"Quelle(s) émotion(s) je recherche à étouffer lorsque je mange "trop", je bois "trop" ou je fume plusieurs cigarettes par jour? "

 

"Qu'est-ce que je fuis quand je passe de nombreuses heures dans un casino?"

​© 2020 par Alexandre ROMARIZ (POLLICINO).